LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

Retour amont

Dans nos articles précédents consacrés aux hyménoptères, nous avons particulièrement insisté sur la difficulté énorme de la détermination en ce qui concerne certaines espèces.

Nous avons aussi signalé l'immensité du nombre d'espèces possibles, comparée au faible nombre de celles que nous avons rencontrées.

Nous avons jusque là laissé de côté quatre familles, qui furent à la source de nos plus grandes frustrations d'entomologistes débutants.

 

La première de ces quatre familles est celle des andrènes, ou "abeilles de terre", ainsi nommées parce qu'elles nichent dans la terre.

Lorsqu'elles sortent de terre, au début du printemps, nous ne prenions pas encore de photographies des insectes du jardin.

De fait, nos clichés n'ont, pour l'instant, immortalisé que très peu d'andrènes: deux espèces sur environ 80 présentes en France.

 

La seule dont nous sommes à peu près sûrs est Andrena labiata:

 

ANDRENIDAE andrena labiata 1.JPG

 

Une autre photo traina longtemps dans nos fichiers d'indéterminés jusqu'à ce que:

 

blocperso-gaston-190x274.png

(droits réservés)

 

Après recherches, nous avons penché pour Pagurnus dentipes (très petite):

 

ANDRENIDAE Pagurnus dentipes.JPG

 

Les halictes représentent la deuxième famille des espèces que nous avons ratées ou abandonnées.

Ce sont des abeilles sauvages, excellentes pollinisatrices.

Il en existe plus de trente espèces en France.

Nous n'en avons rencontré que trois.

Halictus scabiosae:

 

HALICTIDAE Halictus scabiosae 1.JPG

 

Lasioglossum calceatum:

 

HALICTIDAE Lasioglossum calceatum 1.JPG

 

Et la magnifique Halictus subauratus:

 

 HALICTIDAE Halictus subauratus 2.JPG

 

Cette dernière photo a été prise début octobre.

Nous avions déjà rencontré l'espèce vers la fin juin, sans avoir été alors capables de l'identifier:

 

HALICTIDAE Halictus sp. 2.JPG 

 

Pourtant, ce n'était pas si difficile.

Nous avons fait quelques progrès depuis, mais la route est encore longue.

N'allons-nous pas céder au découragement?

 

gaston_fauteuil.gif

'droits réservés)

 

La troisième famille est représentée par les mégachiles.

Ce sont, elles aussi, des abeilles sauvages.

On les surnomme abeilles "coupeuses de feuilles" parce qu'elles découpent les feuilles de certains végétaux afin de construire leurs nids.

Cela est strictement sans danger pour les plantes car les mégachiles ne découpent que l'extrémité des feuilles.

Voici les traces du travail des mégachiles dans le jardin:

 

IMGP3625.JPG

 

IMGP3631.JPG
 

Certaines mégachiles sont facilement reconnaissables.

Rhodantidium septemdentatum:

 

 MEGACHILIDAE Rhodanthidium septemdentatum 2 (anthidie).JPG

 

L'une d'entre elles nous permit de réaliser l'un de nos plus beaux clichés.

Il nous sert de logo sur la page Facebook du blog.

Anthidium manicatum:

 

 MEGACHILIDAE Anthidium manicatum 1.JPG

 

D'autres mégachiles sont beaucoup plus difficiles à identifier.

Certaines nous laissent dans l'expectative.

Megachile sp.:

 

MEGACHILIDAE Megachile sp. 2.JPG
 

D'autres laissent planer l'ombre d'un doute.

Megachile albisecta:

 

MEGACHILIDAE Megachile albisecta 1.JPG
 

Parfois, nous arrivons à une quasi certitude.

Megachile centuncularis:

 

MEGACHILIDAE Megachile centuncularis 1.JPG
 

D'autres fois, nous usons de notre "mauvaise foi".

Megachile circumcincta:

 

 MEGACHILIDAE Megachile circumcincta.JPG

 

Megachile apicalis:

 

MEGACHILIDAE Megachile apicalis.JPG

 

Parmi les mégachiles, il y aussi les osmies, qu'il n'est guère plus facile d'identifier.

Ici, nous avons cru reconnaitre Osmia coerulescens, mais il pourrait tout aussi bien s'agir de Megachile albisecta:

 

 MEGACHILIDAE Osmia caerulescens 2.JPG

 

Pour celle-ci, nous avons opté pour Osmia sp., mais cela  pourrait être Megachile sp.:

 

MEGACHILIDAE Osmia sp. 2.JPG
 

Il existe environ 80 espèces de mégachiles en France.

Nous n'en sommes donc qu'au début et nous allons encore trébucher souvent avant de parvenir à les identifier.

 

Gaston-115-GA.jpg

(droits réservés)

 

La dernière famille que nous avons laissé de côté est celle des tenthrèdes.

Les tenthrèdes appartiennent aux sous-ordres des symphytes.

Les hyménoptères sont constitués de deux sous-ordres: les apocrites et les symphytes.

Les apocrites sont les plus nombreux, divisés en térébrants et aculéates.

Ce sont ceux que nous avons rencontrés jusque là.

Les symphytes sont les moins nombreux.

Ils comptent quelques familles dont la plus importante est celle des tenthrèdes.

Ils se distinguent des précédents par leur taille, qui n'est pas resserrée.

Et par leur ovipositeur, qui fonctionne comme une scie (on les appelle aussi les mouches à scie).

Ils pondent leurs oeufs dans les végétaux après les avoir entaillés.

 

gastonlagaffe-com-08.jpg

 

Certains tenthrèdes sont faciles à identifier.

Tenthredo marginella:

 

 TENTHREDINIDAE Tenthredo marginella 1.JPG

 

D'autres beaucoup moins.

Monophadnus pallescens:

 

TENTHREDINIDAE Monophadnus pallescens.JPG

 

Nous ne connaissions pas les tenthrèdes avant de prendre des photos de notre jardin.

Pourtant certains sont très fréquents.

Mais, comme ils sont assez petits (environ 6 mm), on ne les remarque pas.

Athalia cordata:

 

TENTHREDINIDAE Athalia sp. 2.JPG

 

A noter que, longtemps, nous étions incapables de les différencier de certains Argidae.

Ils sont exactement semblables, antennes exceptées.

Arge ochropus:

 

ARGIDAE Arge ochropus 2.JPG

 

Il existe environ 150 espèces différentes de tenthrèdes en France.

Bref, il nous reste encore pas de mal de chemin à parcourir.

 

gaston-lagaffe-001.jpg

 

Globalement, les hyménoptères restent encore très mystérieux pour les débutants que nous sommes.

Nous espérons faire des progrès d'ici le printemps prochain.

Et en rencontrer de nouvelles espèces.

D'ici là, il n'y a plus qu'à prier pour qu'un entomologiste chevronné ne vienne pas s'égarer sur notre blog.

Sinon nous risquons de passer pour des pingouins (ou des manchots, ce qui n'est pas pareil, mais un peu tout de même).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



02/01/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres