LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

Cinquième et dernier précepte: en faire le minimum

La permaculture, sous certains aspects, correspond au jardinage des fainéants.

Des paresseux, plus exactement.

Les paresseux savent, contrairement aux fainéants, travailler dur quand cela est nécessaire.

Simplement, ils ne perdent pas de temps en travaux inutiles, voire délétères.

Par exemple, nous ne désherbons jamais.

 

En ce qui concerne les"mauvaises herbes", soit nous ne faisons rien du tout, à part un petit coup de tondeuse de temps en temps:

 

IMGP3798.JPG

 

Soit, en ce qui concerne les buttes ou le tour de mare, nous disposons des cartons au milieu de l'automne:

 

IMGP3643.JPG
 

Ils étouffent les "mauvaises" herbes.

Les cartons finissent par disparaitre tous seuls.

Ils sont décomposés et terminent mangés par les vers de terre, qui adorent çà.

Cela prend en général quelques mois.

Il faut simplement éviter les rubans adhésifs et certaines encres toxiques.

 

Sur les cartons, nous disposons du foin, pour les alourdir afin qu'ils ne s'envolent pas.

Un des grands principes de la permaculture est de ne jamais laisser le sol nu.

Pour ce faire, nous employons des couvertures végétales diverses.

Elles empêchent le lessivage des sols par l'eau.

Elles protègent les sols de la battance de la pluie, supprimant l'effet de croûtage:

 

99 (2).jpg

 

A la fin, ces couvertures sont digérés par les micro-organismes du sol et se transforment en humus.

Encore un "cercle vertueux": économie d'eau, et meilleure rentabilité des sols.

 

IMGP3791.JPG

 

Évidemment, tout ce que ne mangent pas les équidés servira à cet effet:

 

 IMGP3779.JPG

 

Le foin peut être remplacé par de la paille.

On peut aussi utiliser des feuilles mortes, qui ne manquent pas:

 

IMGP3761.JPG

 

Ou des résidus de tonte (il faut évidemment posséder une tondeuse avec réservoir):

 

IMGP3789.JPG

 

La couverture végétale limite l'évaporation. Ainsi le sol dispose d'un matelas concentrant l'humidité, ce qui limite les besoins en eau:

 

IMGP3790.JPG

 

En fait, ces méthodes simples imitent les sols forestiers, qui ne sont évidemment jamais travaillés.

Ils ne sont jamais nus, et disposent d'une couche d'humus très importante:

 

IMGP3794.JPG

 

Avant, évidemment, nous utilisions un motoculteur:

 

0018 - Copie.jpg

 

C'est certain, au coup d'oeil, cela parait satisfaisant:

 

0018.jpg

 

Mais c'est long, fatiguant, décourageant (course à la "mauvaise herbe").

Mauvais pour les vers de terre.

De plus, nous cramions des hydrocarbures.

 

Les plantes-bandes sont soumises au même régime que les buttes:

 

WP_20150626_12_58_23_Pro.jpg

 

Contrairement aux arbres, il faut planter les arbustes un peu serrés.

Ainsi, les mauvaises herbes n'ont plus d'espace, ni de nutriments pour se développer:

 

WP_20150626_12_58_40_Pro (2).jpg

 

C'est vrai pour les plate-bandes, mais aussi pour les haies:

 

IMGP2716.JPG

 

WP_20150525_11_32_53_Pro (2).jpg

 

Les principes de la permaculture sont incompatibles avec des jardins tirés au cordeau, que nous trouvons personnellement complétement artificiels.

Et pas uniquement parce que nous sommes des paresseux.

Un jardin permaculturel peut présenter un aspect un peu désordonné, mal rangé:

 

IMGP2608.JPG

 

Voire légèrement chaotique:

 

IMGP2636.JPG

Mais ceci n'est-il pas plus beau:

 

IMGP2619.JPG

 

Et tellement plus vivant que cela:

 

 depositphotos_51695829-Italian-garden-at-settignano-in.jpg

 (droits réservés)

 

Si vous avez envie de passer des heures pour obtenir ceci, c'est bien sûr votre droit le plus strict:

 

2499004__haie_taillee_300.jpg

(droits réservés)

 

Non seulement, selon nous, vous perdez votre temps.

Mais vous détruisez la biodiversité.

Personnellement, nous préférons cela, qui de plus ne nécessite que quelques rares coupes:

 

IMGP3713.JPG

 

Par ailleurs, avec cela, vous pourrez voir ceci:

Brintesia circe:

 

NYMPHALIDAE Brintesia circe 2 (silène).JPG

 

Ou encore ceci:

Melanargia galathea:

 

NYMPHALIDAE Melanargia galathea 1 (demi-deuil).JPG

 

Et même, avec un peu de chance, cela:

Orthetrum cancellatum:

 

LIBELLULIDAE Orthetrum cancellatum 4 (orthetrum réticulé femelle).JPG

 

Etc.

 

En conclusion (temporaire), ne labourez pas, ne désherbez pas, ne traitez pas, apportez du compost, paillez sur 10 centimètres minimum, lisez ceci:

 

896544791.jpg

 

Et laissez faire la nature:

 

 _IGP6031 - Copie.JPG

 

HALICTIDAE Lasioglossum calceatum 2.JPG

 

 _IGP6037 (3).JPG



23/11/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres