LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

Faisons un dernier point!

Comme le titre l'indique, nous ne ferons plus de point.

En effet, jusqu'à présent, le blog pouvait s'apparenter à une chronique saisonnière.

Dorénavant, nous allons abandonner l'aspect chronologique.

Pourquoi?

Pour une raison simple, c'est que le nombre de nouvelles d'espèces rencontrées dans le jardin s'amoindrit avec le temps.

Il nous sera probablement impossible de produire de futurs articles sur les guêpes ou les mouches.

Faute d'en rencontrer suffisamment de nouvelles.

Cerceris quadricincta (2):

 

CRABRONIDAE Cerceris quadricincta 2.JPG

 

Mintho rufiventris (2):

 

TACHINIDAE Mintho rufiventris.JPG

 

Or, le but étant de se renouveler sans cesse, nous serons bientôt dans l'impasse.

Que faire?

L'idée de départ était de ne jamais produire un nouvel article sans montrer quelque chose de neuf.

Pour ne pas nous rabâcher, dorénavant, nous produirons des articles sur des sujets moins généralistes.

Peut-être des monographies consacrées à un insecte particulier.

Nous verrons bien...

Pour autant, qu'allons-nous faire des nouvelles espèces qui, nous l'espérons, se présenterons à nous au fil du temps?

Cleonis pigra (3):

 

CURCULIONIDAE Cleonis pigra 2.JPG

 

Elles seront simplement intégrées, au fur et à mesure, dans les différents articles généralistes consacrés aux grands ordres.

Lesquels articles seront modifiés et republiés.

Nous avons déjà commencé ce travail.

 

L'espèce suivante, nouvellement rencontrée, apparait dorénavant dans l'ancien article "Le cauchemar de l'entomologiste débutant".

Pezotettix giornae (3) (criquet pansu):

 

ACRIDIDAE Pezotettix giornae 2.JPG

 

De même que la suivante apparait dans l'article "La nuit, d'autres papillons", qui vient aussi d'être republié.

Bena biclorana (3) (halias de chêne):

 

NOLIDAE Bena biclorana (halias du chêne) 2.JPG

 

Donc, nous ne ferons plus de point.

Cet article représentera bel et bien notre dernier point.

Il faut le dater, car dans quelques mois, ou, qui sait, quelques années, les choses auront évolué.

Les deux précédents articles ont été publiés en début d'été et en fin d'été 2017.

Le premier ("Faisons un point") faisait état de 750 espèces différents.

Pour le second ("Faisons un nouveau point"), nous devions dépasser les 800.

Cet article est composé au milieu de l'automne 2017.

Où en sommes-nous?

 

Pour les odonates: rien de neuf.

Pour les papillons de jour: rien non plus.

Ni pour les araignées.

Ni pour les punaises.

 

Les nouvelles espèces de papillons de nuit et d'orthoptères ont été intégrées, comme nous l'avons indiqué plus haut, aux articles les concernant.

Mimas tiliae (3) (sphinx du tilleul):

 

SPHINGIDAE Mimas tiliae 2.JPG
 

A quoi bon donc faire un dernier point?

Parce que le pire n'est jamais sûr.

 

Alors que nous nous inquiétions naguère d'en rencontrer assez peu, nous avons rencontré encore de nouvelles espèces de coléoptères ces dernières semaines.

Un bupreste.

Buprestis octoguttata (3) (bupreste à huit taches):

 

BUPRESTIDAE Buprestis octoguttata 2.JPG
 

Un carabe.

Calathus circumseptus (3):

 

CARABIDAE Calathus circumseptus 1.JPG
 

Un taupin.

Athous haemorrhoidalis (1):

 

ELATERIDAE Athous haemorrhoidalis.JPG

 

Une chrysomèle.

Chrysolina bankii (2) (chrysomèle de Banks):

 

CHRYSOMELIDAE Chrysolina bankii 3.JPG
 

Comme nous nous y attendions, nous avons aussi rencontré de nouvelles espèces d'hyménoptères.

Une mégachile.

Megachile octosignata (3):

 

MEGACHILIDAE Megachile octosignata 1.JPG
 

Un ichneumon.

Colpotrochia cincta (2):

 

ICHNEUMONIDAE  Colpotrochia cincta.JPG
 

Un pompile.

Aupoplus carbonarius (2):

 

POMPILIIDAE Auplopus carbonarius.JPG
 

Et quelques mouches nouvelles.

Par ordre d'apparition à l'image, familles: Lauxaniidae, Rhagionidae, Sepsidae.

Sapromyza quadripunctata (3):

 

LAUXANIIDAE Sapromyza quadripunctata.JPG
 

Chrysopilus nubecula (2):

 

RHAGIONIDAE Chrysopilus nubecula.JPG
 

Nematoda nitidula (3):

 

SEPSIDAE Nematoda nitidula.JPG 

 

Les coléoptères, diptères et hyménoptères représentant les plus grands ordres d'insectes, il est logique que nous rencontrions encore de nouveaux spécimens.

Cependant, le rythme actuel (quelques dizaines d'espèces nouvelles par an) ne pourra être tenu.

Y compris dans les ordres qui présentent un très grand nombre d'espèces.

Pour des raisons évidentes.

Nous sommes concentrés sur un seul jardin.

Les espèces les plus fréquentes ont été déjà rencontrées.

Même s'il en reste beaucoup, le taux de nos nouvelles rencontres va suivre une asymptote tendant irrémédiablement vers zéro.

C'est déjà presque le cas pour les odonates et les rhopalocères.

 

Bien sûr, il reste les petits, les discrets...

Dictyophara europea (3) (fulgore d'Europe):

 

DICTYOPHARIDAE Dictyophara europea.JPG
 

Ectobius pallidus (2) (blatte des jardins):

 

DICTYOPTERA BLATTELLIDAE Ectobius pallidus 1.JPG
 

Le seul problème, c'est qu'ils sont petits et discrets.

Il reste aussi ceux qui sont très difficiles à déterminer.

Alastor atropos (1):

 

VESPIDAE Alastor atropos 2.JPG
 

Eumenes pomiformis (1):

 

VESPIDAE Eumenes pomiformis 2.JPG
 

Le seul problème, c'est qu'ils sont difficiles à déterminer.

Une bonne cinquantaine doivent encore trainer dans nos fichiers.

 

Enfin, il reste les pièges à insectes.

Pour l'instant, nous ne les avons utilisé que par inadvertance.

En laissant la lumière allumée par oubli.

Agrius convolvuli (3) (sphinx du liseron):

 

SPHINGIDAE Agrius convolvuli (sphinx du liseron).JPG
 

En débâchant la piscine l'été.

Andrena labiata (3):

 

ANDRENIDAE Andrena labiata 4.JPG

 

Peut-être nous servirons-nous de pièges à insectes un jour?

Faudra-t-il alors refaire un point?

 

En tout cas, pour l'instant, ceci est notre dernier point.

Octobre 2017, pour notre seul jardin.

Arachnides: 49 pour 1500 en France métropolitaine

Coléoptères: 111 espèces pour 9600

Diptères: 241 espèces pour 6500

Hémiptères: 86 pour 3550

dont:

-Hétéroptères: 52

-Homoptères: 34

Hyménoptères: 172 pour 8000

Lépidoptères: 158 pour 5120

Orthoptères: 23 pour 210

Odonates: 20 pour 100

Divers: 22 pour 1700

 

asterix 2 001 - Copie.jpg

(droits réservés)

 

Soit un total de 882 espèces différentes pour un total légèrement inférieur à 67000 dans la France métropolitaine.

Même pas 1.5% du total.

 

asterix 001 - Copie - Copie (2).jpg

(droits réservés)

 

asterix 001 - Copie - Copie.jpg

(droits réservés)

 

Cette fois, c'est sûr, nous ne referons pas un point de sitôt.

 



27/10/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres