LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

L'eupatoire et les butineurs

L'eupatoire est une plante vivace qui pousse à l'état sauvage dans la plupart des jardins.

Le plus souvent à côté d'un ruisseau ou d'un point d'eau.

Elle ne présente pas d'intérêt particulier en termes d'esthétique ou de fragrance.

De fait, la plupart des jardiniers l'arrachent.

Pourtant l'eupatoire est une plante intéressante en phytothérapie.

Elle aurait des vertus cicatrisantes, cholagogues, apéritives, laxatives...

Dans le jardin de Choui et Leia, un plant d'eupatoire pousse tous les ans à côté du bassin à lotus.

 

IMG_0516.JPG 

 

Nous ne l'utilisons pas pour ses vertus médicinales.

 

La-potion-magique_Astérix.jpg

(droits réservés)

 

Mais nous nous gardons bien de l'arracher.

Car les inflorescences d'eupatoire sont un terrain très apprécié des papillons.

Polyommatus icarus (3) (azuré commun):

 

LYCAENIDAE Polyommatus icarus 8.JPG
 

Melitea didyma (3) (mélitée orangée):

 

NYMPHALIDAE Melitaea didyma 7 (mélitée orangée mâle).JPG

 

Lasiommata megera (3) (mégère):

 

NYMPHALIDAE Lasiommata megera 6.JPG

 

L'eupatoire, comme les sauges et les asters, présente une floraison tardive.

La plante débute sa floraison fin août.

Celle-ci dure jusqu'à la mi-octobre.

Dans notre jardin, à côté de l'hélichryse italienne, de la lavande et du fenouil, elle représente l'une des plantes qui attirent le plus les butineurs.

Cerceris arenaria (2):

 

CRABRONIDAE Cerceris arenaria 1.JPG

 

Les quatre espèces de plantes présentent des floraisons étagées.

Cela nous permet de disposer de très bons terrains d'observation du printemps jusqu'à l'automne.

Nous laissons aussi évoluer quelques plants au milieu de nos bosquets.

 

IMGP7519 (2).JPG

 

Certaines espèces de papillons polyvoltins profitent des diverses floraisons.

Maniola jurtina (3) (myrtil) en juin sur l'hélichryse:

 

NYMPHALIDAE Maniola jurtina 5.JPG

 

Maniola jurtina en juillet sur la lavande:

 

NYMPHALIDAE Maniola jurtina 7.JPG

 

Maniola jurtina en septembre sur l'eupatoire:

 

NYMPHALIDAE Maniola jurtina 8.JPG

 

Mais beaucoup d'espèces de pollinisateurs ont des périodes de vol assez courts.

L'eupatoire fleurissant tard, il est probable que nous aurions éprouvé quelques difficultés à rencontrer certaines espèces qui la fréquentent.

Halictus subauratus (2):

 

HALICTIDAE Halictus subauratus 5.JPG
 

Comme on vient de le voir, la plante n'attire pas que les papillons.

De nombreuses espèces d'hyménoptères butinent aussi ses fleurs.

Plusieurs familles sont représentées.

Par ordre d'apparition à l'image: apides, vespides, scolies, andrènes, collètes, halictes, crabronidés et mégachiles.

Apis mellifera (3) (abeille domestique):

 

APIDAE Apis mellifera 2 (abeille domestique).JPG
 

Allodynerus delphinalis (1):

 

VESPIDAE Allodynerus delphinalis 2.JPG

 

Scolia hirta (3) (scolie hirsute):

 

SCOLIIDAE Scolia hirta 2.JPG

 

Andrena labiata (2):

 

ANDRENIDAE Andrena labiata 1.JPG
 

Hylaeus sp. (3):

 

COLLETIDAE Hylaeus sp. 5.JPG
 

Halictus subauratus (2):

 

HALICTIDAE Halictus subauratus 4.JPG

 

Stelis signata (2):

 

MEGACHILIDAE Stelis signata 2.JPG

 

Cerceris arenaria (2):

 

CRABRONIDAE Cerceris arenaria 2.JPG
 

Une dernière famille d'hyménoptères semble particulièrement apprécier l’eupatoire.

Il s'agit des sphécidés.

Isodontia mexicana (3) (isodonte mexicaine):

 

SPHECIDAE Isodontia mexicana 4.JPG

 

Palmodes occitanicus (3) (sphex occitan):

 

SPHECIDAE Palmodes occitanicus 3 (sphex occitan).JPG

 

Prionyx lividocinctus (3):

 

SPHECIDAE Prionyx lividocinctus 2.JPG
 

Enfin, quelques diptères sont des habitués.

Eristalis arbustorum (3) (éristale des arbustes):

 

SYRPHIDAE Eristalis arbustorum (éristale des arbustes) 4.JPG

 

Cylindromyia brassicaria (2):

 

TACHINIDAE Cylindromyia brassicaria.JPG

 

Lucilia sp. (3):

 

CALLIPHORIDAE Lucilia sp. 9.JPG
 

L'entomofaune de l'eupatoire ne lui est pas spécifique.

Pour les abeilles, par exemple, elle n'est qu'une plante mellifère parmi tant d'autres.

Aucune espèce ne lui est strictement inféodée.

Mais elle attire particulièrement certains butineurs.

Qui de fait lui sont redevables.

Comme ils semblent particulièrement l'apprécier, cela nous permet de réussir quelques belles photos.

Prionyx lividocinctus (3) et Hylaeus sp. (3):

 

SPHECIDAE Prionyx lividocinctus 1.JPG

 

Donc, nous lui sommes redevables aussi.

Dorénavant, avant d'arracher vos eupatoires du jardin, prêtez-y un peu plus d'attention.

Vous finirez par les voir différemment.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



14/10/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres