LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

En début de printemps

Cette année (2017), nous étions encore en hiver que déjà le printemps nous envoyait des premiers signaux.

Les plantes sauvages ont débuté leur floraison début mars.

Les premières véroniques:

 

Véronique.JPG
 

Les euphorbes:

 

Euphorbe.JPG
 

Les pâquerettes:

 

Paquerette.JPG
 

Les violettes:

 

Violette.JPG
 

Le pissenlit:

 

Pissenlit.JPG
 

Le muscari:

 

Muscari.JPG

 

La cardamine:

 

Cardamine.JPG

 

Les ficaires:

 

Ficaire.JPG

 

Le laiteron:

 

Salsifis.JPG

 

En ce qui concerne les plantes cultivées, les hivernales sont en fleur février.

Au premier plan, le mimosa, emblématique de l'hiver provençal:

 

IMG_3783.JPG

 

IMG_3471.JPG
 

Mais aussi le jasmin d'hiver:

 

Jasmin d'hiver.JPG
 

Les premières printanières, bien que nous soyons encore en hiver, pointent déjà le nez.

Jonquille:

 

Jonquille.JPG

 

Oxalis:

 

Oxalis 1.JPG

 

Pervenches:

 

IMG_4203.JPG

 

Coronille:

 

Coronille.JPG

 

Même les arbres fruitiers commencent à fleurir.

Pêcher:

 

IMG_4179.JPG

 

Abricotier:

 

Abricotier.JPG

 

Les noisetiers aussi sont en fleurs.

Ce sont des arbres qui disposent d'une particularité.

Ils sont monoïques stricts.

C'est-à-dire qu'ils présentent des fleurs mâles et des fleurs femelles sur un même pied.

Contrairement à la plupart des spermaphytes (plantes à fleurs) qui sont hermaphrodites (organes mâles et femelles dans la même fleur).

Fleur femelle:

 

Noisetier (fleur femelle).JPG

 

Fleur mâle:

 

Noisetier (fleur mâle).JPG

 

Il commença donc à y avoir des fleurs un peu partout dès le tout début de mars.

Était-ce la fin de l'hiver ou le début du printemps?

Pourtant, nous étions bel et bien en hiver, et pour encore presque un mois lorsque nous avons pris ces photos.

Devrions-nous nous réjouir?

Rien n'est moins sûr car ces floraisons précoces sont le signe du réchauffement climatique global.

Et rien ne permet de penser que les choses vont s'améliorer.

Surtout depuis l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis.

Je ne sais pas vous, mais nous, il nous fait peur:

 

donald-trump.png

(droits réservés)

 

Ce n'est peut-être qu'un délit de sale gueule.

En tout cas, c'est bien pratique en cas d'indigestion.

Il suffit de regarder sa photo.

L'effet est instantané:

 

canstock19385021.jpg
(droits réservés)

 

Passer son temps au milieu des fleurs n'évite pas, hélas, de réfléchir.

C'est plutôt le contraire qui se produit.

Chaque fois que nous regardons ceci:

 

Oxalis 2.JPG

 

Nous pensons à cela:

 

2011-02-25-091541.jpg

(droits réservés)

 

Le fait de participer à notre niveau d'une démarche permaculturelle nous donne-t-il bonne conscience?

Même pas.

Nous ne faisons qu'ajouter une goutte d'eau à l'océan.

Doit-on réellement s'inquiéter?

La superstructure qui nous régit dépasse notre entendement.

L'homme n'est pas venu sur la Terre par hasard.

Il n'a pas utilisé les énergies fossiles par hasard non plus.

Les forces en jeu possèdent une régulation interne qui nous échappe.

Et personne ne peut prédire de quoi demain sera fait.

En attendant, il ne nous reste qu'à vivre de nouvelles saisons chaudes.

Tant que nous sommes physiologiquement capables de les supporter...

 

 



07/03/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres