LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

Les semences paysannes

L'hiver en Provence est parfois rigoureux.

Cette année les températures de Janvier ont été assez basses, avec de nombreux épisodes de gelées matinales.

 

IMGP3866.JPG

 

Janvier est le mois des derniers travaux d'amendement.

Le jardin semble abandonné.

Rien encore ne laisse deviner ce qu'il deviendra.

 

IMG_3545.JPG

 

Même s'il parait figé, il foisonne pourtant d'une vie souterraine, promesse d'un printemps fécond.

A part cela, pas grand chose d'autre à faire, sauf nourrir l'avifaune sauvage qui en a bien besoin lorsque les températures descendent.

 

DSCN0972.jpg

 

Cet hiver, la bataille électorale fait rage.

Nous sommes atterrés par le peu de courage de nos politiques en ce qui concerne le défi majeur pour les générations futures: l'avenir de la biodiversité.

Les lobbies règnent en maître et, quelquefois, nous cédons au découragement.

Malgré tout, le soir venu, nous rêvons devant les promesses des catalogues de semences, et imaginons ce que sera le futur jardin...

L'envie de printemps se fait déjà sentir, même s'il est encore à quelques encablures.

Nous sommes impatients de commencer nos premiers semis de fleurs et de légumes.

Ceux-ci se feront en serre dans le courant du mois de mars.

En attendant, nous faisons nos commandes.

Nous reviendrons vers la serre dans un article futur.

 

IMGP4112.JPG

 

Les semenciers qui ont notre préférence se résument à ceux qui ont décidé de "casser" l'emprise des multinationales sur les semences mondiales.

Ces dernières décennies, les variétés paysannes, fixées et reproductibles, ont été progressivement remplacées par des variétés hybrides F1 et des chimères génétiques (OGM).

Les variétés hybrides F1 sont censées produire des végétaux sélectionnés supérieurs en termes de précocité, vigueur, rendement...

Ce n'est qu'en partie le cas.

Nous ne rentrerons pas dans les détails.

Pour plus de précisions, vous pouvez vous référer au site: http://www.semencespaysannes.org

Ou lire le livre suivant:

 

 51T6oqJnPLL._SX354_BO1204203200_.jpg

(droits réservés)

 

Le vrai problème des hybrides F1, c'est que l'on ne peut plus réutiliser leurs graines, sauf à perdre tous les avantages de l'hybride en terme de productivité et surtout d'homogénéité.

En ce qui concerne les chimères génétiques (OGM), le problème est encore plus simple.

Elles sont stériles, donc il est impossible de les ressemer.

En ne produisant plus que des hybrides F1 et des OGM, l'industrie agro-chimique à généré un marché captif, obligeant les paysans du monde entier à racheter leurs semences tous les ans.

Le leader mondial sur le marché des semences est, depuis dix ans, Monsanto.

Bien connu pour les OGM, il faut toutefois rappeler que Monsanto est aussi leader dans la production d'herbicides (Roundup, Lasso...).

Monsanto fut aussi gros producteur de PCB, telle la dioxine émise à Seveso.

 

SEVESO.jpg

(droits réservés)

 

Le principal fait d'armes (au propre et au figuré) de Monsanto fut toutefois de produire l'agent orange.

Ce dernier continue de faire des victimes plus de quarante ans après la fin de la guerre du Vietnam (cancers, malformations congénitales, etc.).

 

agent-orange.jpg

(droits réservés)

 

Depuis septembre 2016, Monsanto appartient à la firme allemande Bayer.

Sur Bayer, inénarrable fleuron de l'industrie chimique mondiale, il y aurait trop à dire.

Il suffit d'énumérer:

-Ypérite (gaz moutarde)

-Héroïne

-I.G. Farben

-Zyklon B

-Déportés d'Auschwitz utilisés comme cobayes humains

-Huile frelatée

-Sang contaminé

-Pilules de quatrième génération

Etc.

 

Auschwitz-Birkenau_memorial.JPG

(droits réservés)

 

Youpi! Dansez la Carioca...

Youpi! "Faisez" tous comme moi...

 

Nous n'achetons donc plus que des semences paysannes, en particulier chez Kokopelli, dont nous sommes adhérents.

Cette association s'est donné pour but, par les biais de sa campagne "Semences sans frontières", de rendre des semences libres de droit et reproductibles aux communautés rurales des pays les plus pauvres.

En achetant des semences paysannes pour notre jardin, nous participons, à notre mesure, de la préservation des semences biologiques et reproductibles.

Une partie de notre choix cette année:

 

IMGP4122.JPG

 

Nous achetons aussi des semences chez "le biau germe".

Ce groupement d’intérêt économique existe depuis 1982 et propose 280 variétés de légumes et une centaine de fleurs.

Uniquement des semences paysannes produites en France.

Une partie de notre choix cette année:

 

IMGP4120.JPG

 

Enfin, nous achetons des semences paysannes chez Pascal Poot (lepotagerdevie.com), fermier cévenol qui s'est orienté sur la production de plants de tomates résistant à la sécheresse.

Au départ par nécessité, car son exploitation est située sur une terre pleine de cailloux, dans une région au climat très aride.

Il propose aujourd'hui 400 espèces de tomates qui ont la particularité de ne nécessiter ni arrosage, ni produits phytosanitaires.

Une partie de notre choix cette année:

 

IMGP4131.JPG

 

Nous espérons que tout cela va fonctionner.

Nous ne manquerons pas de publier les résultats au fur et à mesure.

Et surtout: Fuck Bayer!

 

845.jpg

(droits réservés)

 

Sans oublier Syngenta, Baumaux, DuPont Pioneer, et autres enfoirés notoires.

 

jurons-5.jpg

(droits réservés)



11/02/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres