LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

Le retour des papillons

Avec le printemps, les papillons sont de retour.

Ils vont nous accompagner jusqu'au début de l'automne prochain.

Lors de la saison 2016, nous avions rencontré un total de 120 espèces différentes de papillons dans le jardin.

36 espèces de papillons de "jour" et 84 espèces de papillons de "nuit".

Qu'en sera-t-il cette année?

En verrons-nous de nouvelles?

Les photos de cet article ne concernent que le seul mois de Mars.

Mais les premières espèces que nous apercevons déjà nous interrogent.

 

Premier exemple, l'an passé, nous n'avions rencontré celle-ci qu'au mois de Juillet.

Polygonia c-album (Robert-le-diable (3):

 

NYMPHALIDAE Polygonia c-album 4.JPG
 

Cette autre pas avant septembre.

Vanessa atalanta (Vulcain) (3):

 

NYMPHALIDAE Vanessa atalanta 6.JPG
 

Et cette autre enfin, nous ne l'avions encore jamais aperçue.

Nous nous en inquiétions d'ailleurs dans notre premier article consacré aux papillons.

Aglais urticae (Petite Tortue)(3):

 

NYMPHALIDAE Aglais urticae 2.JPG
 

Pourquoi les rencontrer maintenant?

Cette chronologie nous intrigue.

En fait, lorsque nous croisons un papillon, il existe deux possibilités.

La plupart du temps, nous avons affaire à un spécimen d'une nouvelle génération (nous y reviendrons).

Parfois, et ceci, évidemment, uniquement en début de printemps, nous rencontrons un spécimen né l'an passé qui a hiverné.

 

006 (2).jpg

(droits réservés pour le dessin)

 

C'est le cas pour les 3 espèces précédentes.

Elles sont, en général, marquées par les heures de vol.

la Petite tortue est donc une hivernante qui, forcément, était déjà là l'an dernier.

 

NYMPHALIDAE Aglais urticae 1.JPG
 

Par contre, nous avons aperçu en Mars un Brun des pélargoniums, espèce que nous n'avions pas rencontré avant le mois d’Août l'an passé.

Or, le Brun des pélargoniums n'hiberne pas, contrairement à la Petite Tortue.

 

005.jpg

(droits réservés pour le dessin)

 

Cacyreus marshalli (3):

 

LYCAENIDAE Cacyreus marshalli 7.JPG
 

Dans ce cas, il s'agit d'un papillon de nouvelle génération.

Pourquoi le rencontrons-nous si tôt?

Nous ne posons cette question que parce nous sommes des amateurs.

Un peu moins qu'il y a un an, mais encore très amateurs tout de même.

 

En fait, les papillons se distinguent, selon leurs périodes de vol, en univoltins, bivoltins ou polyvoltins.

Pour les univoltins, il n'y a qu'une nouvelle génération par saison, donc une seule période de vol.

Par exemple, ce Demi-deuil, photographié il y a un an, est univoltin.

On le rencontre en juin/juillet.

Melanargia galathea (3):

 

NYMPHALIDAE Melanargia galathea 3 (demi-deuil).JPG
 

Pour les bivoltins, deux générations successives se constatent.

Par exemple le Sylvain azuré est bivoltin en Provence.

Une première génération de mi-mai à juin, et une deuxième de mi-juillet à août.

Ici, un Sylvain azuré l'an passé au mois d'août.

Limenitis reducta (3):

 

NYMPHALIDAE Limenitis reducta 4 (sylvain azuré) (2).JPG
 

Pour les polyvoltins enfin, plusieurs générations se télescopent.

C'est le cas du Brun des pélargoniums.

Espèce polyvoltine, il s'agit, dans le cas présent, d'une première génération précoce que nous avions raté l'an dernier.

 

Enfin, seules certaines espèces réapparaissent après hivernage.

Le Vulcain, la Petite Tortue et le Robert-le-diable sont dans ce cas.

 

Tout au long du mois de Mars, de nouvelles générations d'autres espèces apparaissent.

La Piéride de la rave, polyvoltine, qui va nous accompagner jusqu'en octobre.

Pieris rapae (2):

 

PIERIDAE Pieris rapae 5.JPG
 

De même que le Cuivré commun.

Lycaena phlaeas (3):

 

LYCAENIDAE Lycaena phlaeas 8.JPG
 

Ou encore la Mégère.

Lasiommata megera (3):

 

NYMPHALIDAE Lasiommata megera 5 (mégère  femelle).JPG
 

Par contre, le Tacheté, espèce bivoltine, va disparaitre début juin.

Pour réapparaitre vers la fin juillet.

Pyrgus malvoides (3):

 

HESPERIIDAE Pyrgus malvoides 6.JPG
 

Au contraire de la Grisette qui, elle aussi, est polyvoltine.

Trois ou quatre générations vont se succéder.
Carchorodus alceae (2):

 

HESPERIIDAE Carcharodus alceae 5.JPG
 

En ce début de saison, nous avons déjà eu quelques surprises.

La première fut l'observation de "Petites Tortues", que nous avions ratées l'an dernier.

La deuxième fut la rencontre de plusieurs Citrons de Provence.

La période laisse supposer qu'il s'agit de spécimens après hivernage.

Mais il semble bien qu'il s'agisse là d'une première génération précoce.

Car l'usure du temps ne les a pas marqués.

Effet du réchauffement climatique?

Gonepteryx cleopatra (3):

 

PIERIDAE Gonepteryx cleopatra 5.JPG
 

La dernière surprise fut de rencontrer plusieurs espèces "nouvelles".

Évidemment, l'adjectif "nouvelles" ne s'applique ici que parce que les espèces en question avaient échappé à notre œil photographique jusque là.

La première de ces espèces est l'Azuré des nerpruns.

Celastrina argiolus (3):

 

LYCAENIDAE Celastrina argiolus 1.JPG

 

Bivoltin, il s'agit d'un spécimen de première génération.

Il devrait disparaitre en Avril et réapparaitre en Juillet.

 

La deuxième est la Piéride du navet.

Il s'agit là d'un papillon commun, polyvoltin.

Nous devrions l'avoir rencontré déjà puisqu'il est présent jusqu'au mois d'Octobre.

Pieris napi (3):

 

PIERIDAE Pieris napi 4.JPG
 

Le problème c'est que les piérides, de loin, se ressemblent toutes.

Nous avons eu tendance à les négliger.

Par ailleurs, bien que très communes, il s'agit de papillons très vifs.

Constamment en mouvement.

Donc relativement difficiles à photographier.

 

De près, elles se ressemblent sensiblement aussi.

Et nécessitent un certain niveau d'expertise pour les identifier.

Dont nous ne disposons pas encore.

Au moins, essayons-nous de progresser.

Ainsi, cette piéride, étiquetée l'an passé piéride de la rave, est-elle probablement une piéride de l'ibéride.

Pieris mannii (2):

 

PIERIDAE Pieris mannii 3 (piéride de l'ibéride).JPG

 

De même, ceux que nous avions étiquetés Pieris brassicae n'en étaient pas.

Voici la piéride du chou (enfin), identifiée cette fois avec une quasi certitude.

Pieris brassicae (2):

 

Pieris brassicae 1.JPG

 

Pour finir, un erreur assez grossière, toujours dans la famille des Pieridae.

Celui-ci n'est pas Gonepteryx rhamni, mais Gonepteryx cleopatra.

Simplement, il s'agit d'une femelle.

Gonepteryx cleopatra (3):

 

PIERIDAE Gonepteryx rhamni 2 (citron).JPG

 

Il en est un, du moins, pour lequel l'identification est simple.

Et la photographie encore plus, car il adore prendre la pose.

Il parvient même à bien choisir ses décors.

Bref, une star!

Iphiclides podalirius (3):

 

PAPILIONIDAE Iphiclides podalirius 9.JPG

 

Enfin, troisième et dernière espèce de papillons de "jour" nouvelle pour nous, l'Argus vert.

Espèce univoltine, assez commune, il disparaitra dès le mois de Juin.

Callophrys rubi (3):

 

LYCAENIDAE Callophrys rubi 1.JPG
 

Pour finir, dans un de nos précédents articles, nous évoquions les papillons de nuit que l'on rencontre le jour.

Pour l'instant, en ce début de printemps, nous n'avons pas encore utilisé notre "piège" à papillons.

Donc, si nous voyons des papillons de "nuit", c'est bien le jour que ces rencontres se produisent.

En voici une avec la Pyrale de la menthe.

Pyrausta aurata (3):

 

CRAMBIDAE Pyrausta aurata 2.JPG
 

Et sa cousine la Pyrale du plantain.

Pyrausta despicata (3):

 

CRAMBIDAE Pyrausta despicata 2.JPG
 

L'avantage, avec les papillons de nuit, c'est que le nombre d'espèces est tellement important que nous sommes d'ores et déjà certains d’en rencontrer de nouvelles.

Et c'est d'ailleurs le cas.

Par ordre d'apparition à l'image, une Méticuleuse, une Adèle et une Pyrale de la luzerne.

Phlogophora meticulosa (3):

 

NOCTUIDAE Phlogophora meticulosa 2.JPG

 

Adela cuprella (2):

 

ADELIDAE Adela cuprella 1.JPG
 

Nomophila noctuella (3):

 

CRAMBIDAE Nomophila noctuella.JPG
 

A noter ici l'Adèle, micro-lépidoptère de la famille des Adelidae.

 

Et voilà pour cette fois.

Si de nouveaux papillons pointent le bout de leurs ailes, nous publierons à nouveau vers le mois de Mai.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



07/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres